Qu’est-ce qu’un médium ?

Les médiums sont des personnes (plus souvent des femmes que des hommes) qui jouissent de dons psychiques inhabituels et posséderaient les facultés nécessaires à la réception des messages de l’au-delà. Ils seraient en mesure d’interroger l’esprit d’une personne décédée et d’en recevoir conseils et informations sur la vie de l’au-delà mais aussi, dans un but divinatoire (nécromancie) ou pédagogique, sur la vie ici-bas.

Selon Kardec, chaque médium a une méthode spécifique pour entrer en contact avec les entités, ce qui permet de définir plusieurs catégories : les médiums à effets physiques, sensitifs, auditifs, parlants, voyants, guérisseurs, pneumatographes, écrivains ou psychographes, somnambules.

Le médium mental

Il peut entrer en transe au cours d’une séance pendant laquelle un guide spirituel parle à travers lui, souvent avec une voix totalement différente de la propre voix du médium, et donne à ce dernier une apparence parfois également différente, de telle sorte qu’une Européenne, par exemple, peut avoir la voix et l’aspect d’une Chinoise, cela temporairement, bien sûr.

Par le biais du médium, le guide spirituel peut présenter d’autres esprits, reconnaissables par leur voix, leurs gestes ou la nature de ce qu’ils racontent aux personnes assistant à la séance. De tels esprits peuvent sembler extrêmement convaincants, même s’il faut bien reconnaître que ceux qui veulent y croire y croiront de toute façon.

Cependant, les médiums jouissent souvent de dons de clairvoyance ou de perception extrasensorielle. Ils communiquent parfois par le biais de l’écriture automatique, ou encore dessinent dans le style de maîtres célèbres ou composent à la manière de musiciens tout aussi connus.

Autre type de capacité du médium : la « voix directe ». Ici, le médium n’entre pas en transe (c’est la règle d’habitude), mais parle avec différentes voix (masculines et féminines), différents accents ou même dans plusieurs langues. Ces communications varient énormément sur le plan de la qualité. Un grand nombre sont tout à fait triviales et curieusement matérialistes.

Dans les premiers jours du spiritualisme, il était fréquent de se moquer de cette manifestation en arguant du fait que les apparitions semblaient passer leur temps, après la mort, à fumer des cigares et à boire du whisky ! Cependant, d’autres communications sont d’un haut niveau culturel ou moral.

Pourtant, lorsqu’on les met au défi de décrire sans équivoque ce qui nous attend de l’autre côté de la vie, les esprits répondent que l’existence spirituelle est indescriptible. Certains esprits sont malgré tout moins discrets, et une image relativement précise de a vie après la mort est, peu à peu, en train de voir le jour.

Les médiums physiques

En leur présence se produisent des phénomènes physiques : coups sourds sur la table ou en différents points de la pièce (parfois, il semble que ces bruits soient codés de façon intelligente, comme si quelqu’un essayait de transmettre un message), phénomènes de télékinésie (déplacements d’objets solides), lévitation du médium ou d’objets, instruments de musique se mettant à jouer seuls, ou même matérialisation d’esprits.

Les médiums à effets physiques sont en mesure d’engendrer des déplacements d’objets, des bruits, des coups, etc. Cela va des manifestations les plus simples et usuelles (mouvements de guéridon), aux phénomènes les plus rares et spectaculaires, comme l’élévation d’objets pesants (lévitation), l’apparition et la disparition d’objets, la matérialisation de substance amorphe (ectoplasme) ou revêtant la forme d’êtres humains, de plantes ou d’animaux (fantômes).

Malheureusement, dans la courte histoire du spiritisme, un bon nombre de ces phénomènes se sont finalement révélés faux, même si d’autres cas sont authentiques et défient toute explication rationnelle. De nombreux tests ont été conçus en vue de prendre les fraudeurs au piège et, dans une moindre mesure, de déterminer l’étendue du phénomène. Un de ces pièges consiste à disposer d’une assiette de cire chaude au cours d’une séance : l’esprit matérialisé plonge sa main dedans. La cire prenant rapidement, la main, une fois dématérialisée, laisse une empreinte sans casser le moule. Mais même de telles démonstrations d’effets paranormaux ne prouvent pas qu’il y ait survie après la mort.

Crédit auteur : L’équipe d’Outre-vie.com 2003-2013

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *